Les toilettes sèches écologiques sont devenues des systèmes sanitaires de plus en plus prisés. Elles présentent en effet de nombreux avantages et peuvent être une solution viable pour certaines zones sans système d’égouts. Comment fonctionnent ces toilettes ? En quoi peuvent-elles être bénéfiques pour ces zones ?

Toilettes sèches écologiques : Une solution pratique d’assainissement

Encore appelées toilettes à compost, les toilettes sèches écologiques sont des systèmes d’assainissement qui n’utilisent ni eau ni produits chimiques pour traiter les déchets humains. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on les appelle aussi bains secs.

A lire aussi : Agence design ou freelance graphiste : Qui choisir ?

Les toilettes sèches s’appuient plutôt sur des méthodes naturelles de compostage et de décomposition. Les déchets solides (matières fécales) et liquides sont séparés dans deux différents conteneurs.

Les premiers vont dans un conteneur sec et sont recouverts de matériaux secs tels que la sciure de bois, la terre ou la cendre. Cela favorise le processus de compostage. Les déchets solides sont ensuite collectés grâce à des sacs à incrustation.

A lire en complément : Découvrez les différents types de pisciculture

Pour trouver le modèle de toilettes sèches idéal, vous pouvez faire appel à Wombat Systèmes, une entreprise qui les conçoit et les installe pour les collectivités. Ces structures d’assainissement sèches possèdent une grande capacité d’accueil, sont écologiques, autonomes, polyvalentes et tout à fait commodes.

Toilettes sèches écologiques : La solution idéale pour les zones rurales

Les toilettes sèches sont particulièrement devenues courantes dans les zones qui n’ont pas d’accès aux systèmes d’égouts, car elles sont une alternative durable, pratique et économique à ces systèmes.

Dans ces zones, pour économiser l’eau potable, il est courant d’utiliser des eaux de pluie ou des eaux usées canalisées grâce à aux systèmes d’égouts. Cependant, puisque les toilettes sèches écologiques ne fonctionnent pas avec l’eau, elles constituent une option idéale pour économiser l’eau potable.

D’autre part, les toilettes sèches sont utiles dans les zones reculées ou l’accès à l’eau est très limité. De plus, les populations ne bénéficient pas de services publics d’assainissement dans ces zones. Avec les bains secs, plus besoin de se plaindre !

Toilettes sèches écologiques : comment éviter les odeurs ?

Le principe de séparation des déchets humains et solides permet de réduire efficacement les odeurs. En effet, les odeurs désagréables des toilettes apparaissent surtout lorsque l’urine et les matières fécales se mélangent. La teneur en humidité de ce mélange est généralement plus élevée, ce qui provoque un effet catalytique sur la formation d’odeurs.

Pour prévenir constamment les odeurs, il est recommandé d’installer un système électrique d’extraction d’air. Celui-ci canalise les odeurs et l’humidité résiduelles vers l’extérieur par un conduit d’extraction. On installe verticalement le conduit d’extraction d’air à une hauteur d’environ deux mètres. 

Un système d’extraction d’air efficace empêche complètement les odeurs résiduelles de s’échapper de la toilette sèche à séparation. En ce sens, elle est plus confortable qu’une toilette conventionnelle ou classique.

Les toilettes sèches écologiques ou à compost sont des solutions très bénéfiques pour les collectivités qui vivent dans les zones rurales sans systèmes d’égouts.